Votre navigateur est obsolète.
Il se peut que ce site ne fonctionne pas correctement avec la version de votre navigateur. Mettre à jour
La basilique est l'un des monuments chrétiens les plus importants en Aquilée et est célèbre dans le monde entier pour ses mosaïques magnifiques datant du IVe siècle de notre ère.
© Gianluca Baronchelli

Basilique, Baptistère et Südhalle

La caractéristique dominante d'Aquilée est sans aucun doute la basilique de Santa Maria Assunta, érigée principalement à l'époque paléochrétienne. L'imposant sol en mosaïque remonte à l'église théodorienne construite au début du IVe siècle puis reconstruite entre le IXe et le XIVe siècle selon le style roman et gothique. Le complexe de la basilique patriarcale d'Aquilée a joué un rôle décisif dans la diffusion du christianisme en Europe centrale au début du Moyen Âge.

Réputé l'un des plus beaux ensembles paléochrétiens de l'Antiquité, la Piazza Capitolo comprend la basilique, le baptistère, la Südhalle et le campanile.

La première basilique chrétienne a été érigée en Aquilée quelques années après l'édit de Milan datant de 313 de notre ère, par lequel l'empereur Constantin a accordé la liberté de culte aux chrétiens. Quatre autres églises ont été construites sur la première au cours des siècles suivants.

L'église est aujourd'hui dépositaire d'une œuvre d'art authentique : la plus grande mosaïque paléochrétienne du monde occidental (750 m²). La basilique a été construite à l'initiative de l'évêque Théodore au début du IVe siècle. Les mosaïques de la salle sud racontent trois épisodes de l'histoire de Jonas : le prophète englouti par le monstre des mers pour avoir refusé d'aller prêcher à Ninive ; Jonas jeté sur la plage avant le début de sa mission ; Jonas se reposant à l'ombre d'un treillis après avoir converti la ville. Toute l'histoire est une allégorie de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ et, plus généralement, de la vie après la mort des baptisés.

Détail du cycle de Jonas, où le prophète est jeté d'un bateau dans la mer et englouti par un monstre marin. – © Gianluca Baronchelli
Détail du cycle de Jonas, où le prophète est jeté d'un bateau dans la mer et englouti par un monstre marin. – © Gianluca Baronchelli

Les mosaïques de la salle nord comportent un symbolisme plus compliqué. Ce qui frappe le visiteur ici est l'intensité des couleurs et la perfection des scènes représentées sur le sol, y compris la lutte entre un coq et une tortue symbolisant la victoire de la foi orthodoxe sur l'hérésie.

Après avoir admiré les mosaïques, visitez la crypte sous l'autel. Ce sanctuaire a été construit sous le Patriarche Maxentius (IXe siècle) pour contenir les reliques des martyrs Hermagoras et Fortunatus. Les murs sont décorés de fresques datant de la seconde moitié du XIIe siècle qui racontent la légende de Saint Marc visitant la communauté d'Aquilée.

En face de l'entrée de la basilique, vous trouverez le Baptistère et la Südhalle. Le baptistère - le troisième plus ancien d'Aquilée - suit un plan octogonal, symbole de renaissance, et comprend une fosse baptismale hexagonale restaurée au XIXe siècle. Le Baptistère donne accès à la Südhalle qui abrite des mosaïques géométriques multicolores de l'époque de l'évêque Chromatius. Une légende raconte que les tesselles noircies de cet étage sont dues au feu démarré par Attila en 452 après J.-C.. Accrochée à un mur, vous pourrez admirer une belle mosaïque comprenant un paon de face avec sa queue déployée (fin du IVe siècle - première moitié du 5ème siècle), symbole de l'immortalité et donc de la résurrection.

À côté de la basilique, un campanile a été construit à l'époque du Patriarche Poppo entre 1019 et 1042. À l'intérieur, vous pourrez voir une partie du sol en mosaïque de la salle nord de la basilique. Ne vous laissez pas décourager par la hauteur de la tour (73 m) et grimpez à son sommet pour profiter d'une vue imprenable !

De nombreux sites du patrimoine mondial sont temporairement fermés pour empêcher la propagation du COVID-19. Veuillez consulter les sites web officiels pour plus d’informations.

Visiter

Basilique, Baptistère et Südhalle

Horaires

**Avril à septembre : **
de 9h00 à 19h00
**Mars et octobre : **
de 9h00 à 18h00
**De novembre à février : **
de 10h00 à 16h00 (les samedis, dimanches et jours fériés de 9h00 à 17h00)
**Janvier : **
de 10h00 à 17h00

Jours de fermeture de la basilique et du baptistère :
25 décembre : après-midi
6 janvier : de 14h00 à 15h30
Tous les dimanches : de 10h00 à 11h30

Tarifs

Entrée gratuite à la basilique

Billet pour baptistère:
Plein tarif : 3 €
Tarif réduit : 2,50 €