Votre navigateur est obsolète.
Il se peut que ce site ne fonctionne pas correctement avec la version de votre navigateur. Mettre à jour
Potsdam était un sanctuaire pour Frédéric le Grand qui souhaitait s'échapper de la vie trépidante de Berlin.
© H. Ch. Krass / SPSG

Châteaux et parcs de Potsdam, Allemagne

Potsdam, Allemagne
Avec un parc de plus de 500 hectares et un palais composé de 150 bâtiments, construits entre 1730 et 1916, la résidence royale de Potsdam devint la plus belle réalisation de l’empire prussien et un modèle d'excellence dans le reste de l'Europe. Le complexe fut dessiné par les meilleurs architectes et jardiniers de l’époque, en collaboration avec des sculpteurs et des peintres, afin de créer un chef d’œuvre tel que le Sans-souci, le Nouveau jardin ou le parc de Babelsberg.

Non loin de Berlin, les dirigeants prussiens se sont lancés dans le plus grand projet patrimonial de leur règne. Pendant deux siècles, ils ont transformé Potsdam en l'un des plus beaux ensembles de palais et jardins au monde. Le site a réuni les architectes et les paysagistes les plus importants d'Allemagne du Nord. Le travail artistique des sculpteurs, peintres, artisans, constructeurs et jardiniers a été préservé au long des siècles.

Malgré un mélange éclectique de styles à travers les différents paysages, les parcs de Potsdam forment un tout artistique. Le jardin nordique avec ses pins, le jardin sicilien avec ses palmiers et le jardin du paradis avec ses fleurs exotiques sont tous des exemples de différents intérêts cohabitant en voisinage proche. Les serres produisent des fruits et les pépinières aident à protéger les espèces rares. Le jardin botanique présent sur le site n'a été fondé qu'en 1950, mais il continue la tradition de soin de l'environnement naturel.

Le petit palais de Charlottenhof, construit dans un style néoclassique, se trouve au sud-ouest du palais de Sanssouci. Il constitue le centre architectural des terres ajoutées au parc de Sanssouci à partir de 1826. - © A. Stiebitz / SPSG
Le petit palais de Charlottenhof, construit dans un style néoclassique, se trouve au sud-ouest du palais de Sanssouci. Il constitue le centre architectural des terres ajoutées au parc de Sanssouci à partir de 1826. - © A. Stiebitz / SPSG

Le site représente près de 200 ans de construction et d'aménagement paysager et il est impossible à un visiteur de tout voir en une seule journée. La route la plus populaire débute au [Palais de Sanssouci] (/eu/sanssouci-castle/f18b63d4-2976-48c1-814c-fec447dda9c8) et son jardin en terrasses conçu par Frédéric le Grand pour la culture de vignes à vin. Vers l'ouest, les chemins mènent à travers différents paysages vous faisant découvrir l'art des haies, des étangs et différents massifs et parterres. Après la traversée d’un bois, le sentier croise l’immense allée d'herbe menant au [Palais de l'Orangerie] (/eu/orangery-in-sanssouci-park/258ccf0b-6240-43b4-bb2a-6fc696517936). Plus loin, les arbres s’espacent jusqu'à ce que le chemin se termine devant l’énorme pelouse qui borde l'impressionnant [Nouveau Palais] (/eu/new-palace-in-sanssouci-park/3ce97e9d-0a14-452d-b20a-972c1bd8096b).

Un sanctuaire royal
Les palais et les jardins de Potsdam remontent au XVIIe siècle, lorsque Johann Moritz von Nassau-Siegen écrivit au grand électeur Frédéric-Guillaume : « L'ensemble d'Eyland doit devenir un paradis. » Avant cette époque, la région de Brandebourg était un quartier inculte très éloigné de ce que la famille Hohenzollern rêvait de développer. Pour l'inspiration, ils comptaient sur la Grèce, Rome, Paris, le monde antique en Asie et l'ère Tudor en Angleterre.

Potsdam deviendra une île pour la contemplation. Frédéric le Grand souhaitait échapper à l’animation de la capitale allemande et c’est à Potsdam qu’il trouva son sanctuaire. Il y construisit sa résidence qu’il nomma Sanssouci.

Une vue aérienne du palais et du parc de Sanssouci avec son moulin historique, sa grande fontaine et ses célèbres terrasses viticoles. - © André Stiebitz / PMSG
Une vue aérienne du palais et du parc de Sanssouci avec son moulin historique, sa grande fontaine et ses célèbres terrasses viticoles. - © André Stiebitz / PMSG

Ce site du patrimoine mondial de l'UNESCO (nommé en Décembre 12, 1990, avec des ajouts en 1992 et 1999) couvre 2064 hectares et comprend de nombreux parcs et palais. De la Prusse au berceau du cinéma, de l'architecture européenne, des instituts scientifiques internationaux et de la décision de diviser l'Allemagne, Potsdam est un symbole de l'histoire européenne diversifiée.

Potsdam est une île de la contemplation. - © Andre Stiebitz / PMSG
Potsdam est une île de la contemplation. - © Andre Stiebitz / PMSG

Un régal pour les sens - passés et présents

Chaque règne ajoutât un ton différent aux magnifiques terrains de Potsdam, contribuant ainsi à l'ensemble de l'œuvre : églises, palais, manoirs, demeures seigneuriales, parcs incroyables et jardins extraordinaires. Tout cela en plus de la capitale de Brandebourg est niché le long de la rivière Havel, créant une ville insulaire en plein centre de l'Europe.

Aujourd'hui, le site du patrimoine mondial de Potsdam s'étend du parc de Sanssouci à la colonie russe Alexandrovka, au nouveau jardin et au palais et au parc Babelsberg - un exemple exceptionnel d'architecture de palais néo-gothique basée sur des modèles anglais - avec l'église sacrée Sternwarte et Sacrow. Ce paysage culturel rassemble toute une collection d'influences en provenance d'Italie, de France, de Russie et des Pays-Bas, entre autres.

Babelsberg Park est l'un des trois grands parcs à Potsdam et est considéré comme l'un des plus beaux jardins paysagers en Allemagne. - © H. Bach / SPSG, Palais de Babelsberg, Potsdam
Babelsberg Park est l'un des trois grands parcs à Potsdam et est considéré comme l'un des plus beaux jardins paysagers en Allemagne. - © H. Bach / SPSG, Palais de Babelsberg, Potsdam

Il est important de noter, cependant, que Potsdam est loin d'être ancré dans le passé. C'est un endroit qui bénéficie d’une qualité de vie unique. Ici on se promène. On ne mange pas, on déguste. Ici, habitants et visiteurs de passage savourent la vie : se balader dans les parcs, savourer une glace dans un salon de thé et flâner dans le marché qui a lieu chaque semaine. Potsdam est un régal pour les sens. Des vacances pour l’âme.


Comment s’y rendre

La capitale de l'État, Potsdam, est située au cœur du Brandebourg, avec un accès en voiture aux routes principales, autoroutes et transports en commun. Berlin est seulement à une demi-heure en train. Les aéroports de Berlin-Tegel et Berlin-Schönefeld sont proches et même avec un accès direct en train de 45 minutes à Potsdam pour le deuxième. Potsdam même offre un réseau bien développé de tramways, bus, bateaux-taxis et ferrys jour et nuit.

Quand visiter ?
Potsdam est une destination tout au long de l’année. Les parcs et les jardins sont plus agréables au printemps, en été et en automne. En hiver, la plupart des palais sont fermés, mais le nouveau palais, le palais de Sanssouci et le palais Cecilienhof restent ouverts. Veuillez consulter le calendrier pour les horaires et jours d’ouverture des palais, musées et autres attractions. En hiver, Potsdam accueille de nombreux événements tels que des marchés de Noël et des festivals d'illumination.

Comment visiter
Les visiteurs doivent prévoir au moins une journée entière à Potsdam. Pour en profiter au maximum et avoir une bonne vue d'ensemble, participez à une visite guidée. Pour une approche différente de la ville, embarquez pour une excursion en bateau.

Le stationnement est limité, et il est conseillé d’éviter de conduire si possible. La plupart des habitants se déplacent en vélo ou en transports en commun.

La Berlin Welcome Card- édition Potsdam est recommandée. Elle permet un accès illimité aux transports publics de Potsdam et Berlin et des réductions aux attractions et expériences.