Votre navigateur est obsolète.
Il se peut que ce site ne fonctionne pas correctement avec la version de votre navigateur. Mettre à jour
Le centre historique de Banská Štiavnica est magnifique en toutes saisons. Les visiteurs restent plusieurs jours pour visiter des sites comme le Vieux Château (à gauche) et l'Hôtel de Ville (au centre).
© Jan Petrik

Ville historique de Banská Štiavnica et les monuments techniques des environs, Slovaquie

Banská Štiavnica, Slovaquie
Il fut une époque où cette ville historique scintillait d’or et d'argent. Mais Banská Štiavnica en Slovaquie ne se distingue pas seulement par les métaux précieux qui y ont été extraits pendant des siècles. La région a accueilli quelques-uns des ingénieurs miniers les plus influents d'Europe, dont les techniques ont été imitées dans le monde entier. La région regorge de richesses naturelles et culturelles racontant l'histoire d'un important centre industriel.

Au Moyen Âge, Banská Štiavnica était le principal producteur d'argent et d'or du Royaume de Hongrie. Au XVIIIe siècle, il s'agissait du plus grand centre minier de la monarchie des Habsbourg. La création du premier établissement d’enseignement en Europe dédié à la technologie (l'Académie des Mines et des Forêts, fondée en 1762) souligne l'importance de cette ville comme centre de cette industrie impériale.

Pendant des siècles, des travailleurs ont risqué leur vie pour extraire des métaux précieux dans les mines de la région. Face à la menace constante des inondations, des effondrements et des incendies, les mineurs ont développé des superstitions et suivaient des règles strictes, comme de ne pas siffler, pour se protéger de ces dangers. À la surface, en revanche, ceux qui faisaient fortune en exploitant les mines et le travail des mineurs menaient des vie opulentes. Les élégants châteaux et palais jalonnant le centre de la ville témoignent de ce mode de vie luxuriant.

La Galerie Bartolomej fait partie de l'exposition du Musée des Mines en Plein Air de Banská Štiavnica où les visiteurs peuvent s'instruire sur le développement minier en Slovaquie. - © Lubo Lužina
La Galerie Bartolomej fait partie de l'exposition du Musée des Mines en Plein Air de Banská Štiavnica où les visiteurs peuvent s'instruire sur le développement minier en Slovaquie. - © Lubo Lužina

L'architecture historique et les travaux d'ingénierie ont été bien conservés dans la ville de Banská Štiavnica, centre culturel animé, offrant une vue magnifique sur les montagnes environantes de la Štiavnica. Au centre de la ville, de sublimes bâtiments témoignent de l'incroyable richesse extraite du centre de la terre dans les mines de la région. Ne manquez pas l'occasion de descendre, muni d’un casque et d’une lanterne dans les tunnels, en passant devant des outils et équipements médiévaux, offrant un aperçu de la vie des travailleurs. Après avoir visité les mines, allez nager dans un « Tajch ». Ces réservoirs d'eau initialement construits pour approvisionner les mines en énergie sont aujourd'hui très prisés pour les baignades en été et le patinage artistique en hiver.

Coup de Pouce de la Nature - Ingéniosité de l’Homme

Banská Štiavnica doit son existence à la nature. La ville, située dans le centre de la Slovaquie, se trouve au milieu d'une caldeira. Au fil de ses éruptions, l'ancien volcan a craché de précieux métaux et minéraux sur l’ensemble des terres avoisinantes. Les hommes recueillent ce précieux résidu depuis des milliers d'années.

Pendant plusieurs siècles, à partir du Moyen Âge, Štiavnica (Schemnitz en allemand, Selmecbánya en hongrois) a été l'une des villes les plus riches d'Europe. Vienne et Budapest ont toutes deux été construites grâce à l’or et à l'argent extraits ici. La monarchie et son empire ont utilisé la richesse issue du minerai pour prospérer et étendre leur présence.

On retrouve l'insigne minier, le marteau et la pioche, sur le portail en fer forgé du jardin botanique. - © Jan Petrik
On retrouve l'insigne minier, le marteau et la pioche, sur le portail en fer forgé du jardin botanique. - © Jan Petrik

Jadis troisième plus grande ville de l'Empire hongrois, Banská Štiavnica était un centre pour les mineurs, les métallurgistes, les alchimistes, les minéralogistes, les arpenteurs-géomètres, les cartographes, les concepteurs techniques et les constructeurs. C’est ici que la poudre à canon a été utilisée pour la toute première fois pour faire exploser la roche des mines. Cette créativité et cette ingéniosité ont fait de la région un pôle d'attraction pour des architectes et des artistes célèbres. Il en résulta une foule de palais, de maisons, de statues et d'églises.

Aujourd'hui, le centre-ville reste parfaitement préservé tel qu’il était il y a plus de 250 ans. Et depuis 1993, la ville historique et les monuments techniques de la région ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Autrefois surnommée la « ville d’argent », Banská Štiavnica regorge d'histoire, d'architecture et de forêts et constitue un paradis pour les amateurs d'histoire et les aventuriers souhaitant explorer les origines de cette région.

Les voyageurs sont autant intrigués par la ville historique de Banská Štiavnica que par ses mines. La rue Dolná Ružová est l'une de ses plus belles avenues. - © Maran Garai / Shutterstock
Les voyageurs sont autant intrigués par la ville historique de Banská Štiavnica que par ses mines. La rue Dolná Ružová est l'une de ses plus belles avenues. - © Maran Garai / Shutterstock

Un Paradis Culturel pour les Visiteurs

Les Celtes, les Slaves, les Saxons, les Turcs, les Polonais, les Hongrois, les Slovaques et les Tchèques ont tous laissé leurs traces ici et ont travaillé ensemble dans les tranchées et les carrières de cette région montagneuse. Au fil des générations, les colonies et les villages de bergers éparpillés autour de la majestueuse colline de Sitno se sont rassemblés pour former un ensemble harmonieux dont les visiteurs peuvent aujourd'hui être témoins.

Les talents techniques allemands, alliés à la ténacité hongroise et à la diligence slovaque ont permis de façonner la ville à une époque où s'affrontaient différentes cultures, religions et noblesses. Mais même ces périodes de tension nous permettent de tirer des leçons de nos jours. Le Vieux Château dégage une atmosphère médiévale et une rigueur militaire. La tour d’appel des mineurs est un bâtiment minier culte. Le château neuf est un monument emblématique à ne pas manquer. Autres attractions à voir : la magnifique nef de l'église évangélique; Kammerhof, le siège des Comtes de la chambre et du coffre fort royal ; quinze maisons Wäldburger sur la place de la Sainte Trinité ; et Glanzenberg, la galerie minière des rois et des princes.

La galerie d’accès de Glanzenberg fait partie de l'exposition du Musée des Mines de Slovaquie. Située dans le centre-ville, elle a été empruntée par divers souverains. - © Lubo Lužina
La galerie d’accès de Glanzenberg fait partie de l'exposition du Musée des Mines de Slovaquie. Située dans le centre-ville, elle a été empruntée par divers souverains. - © Lubo Lužina

Lorsque vous souhaiterez prendre un rafraîchissement ou une collation entre deux visites, Banská Štiavnica dispose de cafés, de bars, de boutiques, de galeries et de musées modernes. Le Calvaire : un complexe d'églises, de chapelles et de pensions nostalgiques dans des maisons bourgeoises, est un incontournable pour les visiteurs. Les tajchs (réservoirs d'eau) sont des endroits idéaux où se baigner et se détendre, entouré par de magnifiques forêts. Les visiteurs souhaitant allier l’éducation, l’architecture, les jardins et une ville historique parfaitement préservée, pourront parcourir les rues de la « ville d’argent » et écouter attentivement les histoires qui s’y chuchotent.

Le réservoir de Počúvadlo est l'un des plus célèbres tajchs. Il est situé sous la colline de Sitno, le plus haut sommet des montagnes de Štiavnica. - © CBS
Le réservoir de Počúvadlo est l'un des plus célèbres tajchs. Il est situé sous la colline de Sitno, le plus haut sommet des montagnes de Štiavnica. - © CBS


Comment s’y rendre

Il existe six voies d'accès menant à Banská Štiavnica. Si vous arrivez en voiture, attendez-vous à des montées raides sur des routes étroites. Vous arriverez dans la région par l'autoroute R1 (20 km de la ville) depuis Bratislava, qui relie Žarnovica, Bzenica, Hliník nad Hronom et Hronská Breznica. Depuis le Sud, vous arriverez à Banská Štiavnica par la route qui traverse Bátovce. Une route plus longue, mais plus sûre, passe par Hontianske Nemce.

Des bus directs font la liaison entre Banská Štiavnica et Bratislava, Zvolen, Žiar nad Hronom et Žarnovica. La gare de Štiavnica se trouve dans la rue Križovatka et offre des liaisons municipales et régionales.

Le voyage en train entre Banská Štiavnica et Hronská Dúbrava est relativement romantique. Le train diesel plus lent appelé Štiavnická Anča traverse de beaux paysages et suit la célèbre Route de la Jeunesse. La gare est à environ 3 kilomètres du centre-ville.

Si vous voyagez en avion, les aéroports les plus proches sont : Sliač, 32 km ; Budapest, 143 km ; Bratislava, 173 km ; et Vienne, 250 km.

Quand visiter

Banská Štiavnica a un climat relativement doux, et offre des activités toute l'année. La meilleure saison pour visiter Banská Štiavnica est à la fin de l'été, lorsque les températures commencent à se rafraichir, les journées sont plus longues et les commerces ferment plus tard. En été, vous pouvez vous baigner dans les tajchs. En hiver, vous pouvez faire du ski de piste ou de fond sur de nombreux kilomètres de pistes bien entretenues. La randonnée est une excellente activité en toute saison.

En ce qui concerne les musées et les galeries, la meilleure période est entre mai et août, car ils sont ouverts presque tous les jours.

Comment visiter

Emmenez des chaussures confortables et préparez-vous à marcher : c'est le moyen le plus rapide de se déplacer en ville dans les petites rues. Le réseau de taxis est fiable, mais celui des bus interurbains est plutôt modeste. Pour les cyclistes et les amateurs de deux roues, il est possible de louer des vélos électriques.

Il est également recommandé de porter des vêtements adaptés à la saison et aux températures. Attendez-vous à des tempêtes en été.

Une connexion Wi-Fi gratuite est disponible sur la place de la Sainte-Trinité (Námestie sv. Trojice). Le personnel du Centre d'Information parle slovaque, tchèque, anglais, allemand, hongrois, russe et polonais.