Votre navigateur est obsolète.
Il se peut que ce site ne fonctionne pas correctement avec la version de votre navigateur. Mettre à jour
Les visiteurs des sites miniers de Wallonie découvrent la vie sous et sur terre. Sur la photo : vue de la galerie minière à 30 mètres de profondeur.
© FTPL

Sites miniers majeurs de Wallonie, Belgique

Région de Wallonie, Belgique
Les quatre sites de ce bassin houiller en Wallonie s'étendent sur 170 km et symbolisent la révolution industrielle qui a changé à jamais la physionomie de l'Europe aux et 19ème et 20ème siècles. Les sites témoignent de l'influence des tendances architecturales et urbaines liées à la vision utopique de la ville industrielle et ouvrière apparue au siècle des Lumières. Ces sites bien conservés ont maintenant des musées fascinants qui rendent hommage aux générations de mineurs de toute l'Europe qui ont vécu et travaillé ici.

Le bassin houiller de Wallonie est emblématique de la révolution industrielle qui a changé l'Europe aux 19ème et 20ème siècles. Les mines montrent les innovations technologiques qui ont eu lieu pendant cette période mais témoignent aussi des changements philosophiques qui amélioraient la vie des travailleurs et de leurs familles.

À quelques mètres à peine de l'entrée des mines de charbon, de petites villes ont été construites pour les travailleurs et leurs familles. Ces communautés créaient une atmosphère sociale harmonieuse à la surface. Pendant ce temps, sous terre, les mineurs travaillaient dans des conditions sombres et dangereuses. Un exemple particulièrement tragique de ces conditions est l'incendie de 1956 qui a causé la mort de 262 mineurs à Bois du Cazier. Cependant, l'ère a également apporté de grands changements pour les travailleurs et leurs droits ont grandement évolués au cours de cette période.

Le mémorial dédié aux 262 victimes de la catastrophe du Bois du Cazier met des visages sur la révolution industrielle  pour les visiteurs. - © Ville de Charleroi
Le mémorial dédié aux 262 victimes de la catastrophe du Bois du Cazier met des visages sur la révolution industrielle pour les visiteurs. - © Ville de Charleroi

Les quatre sites offrent chacun des expériences uniques permettant d'en apprendre davantage sur le patrimoine industriel de la région. À Bois-du-Luc, les visiteurs peuvent visiter les anciens tunnels et voir les conditions des travailleurs. Grand Hornu a préservé les bâtiments hors sol et permet une bonne compréhension des sociétés minières. Bois du Cazier utilise ses structures d'origine pour abriter plusieurs musées de la région. A Blegny, les invités descendent dans « la cage » à 60 mètres sous terre pour voir le processus d'extraction.

Le passé à travers un objectif unique

Les composants souterrains et en surface de chaque site minier donnent vie à l'industrie minière. Vous pouvez voyager sous terre pour voir les mines à travers l'oeil d'un canarie. Le musée moderne du Bois du Cazier explique en détail tous les aspects de l'existence dans ce lieu. Vous trouverez ici une perspective unique et fascinante de ce monde des 19ème et 20ème siècles.

Le tamis de charbon, qui permet la séparation du charbon en fonction de son diamètre. – © Alien Production
Le tamis de charbon, qui permet la séparation du charbon en fonction de son diamètre. – © Alien Production

Vous découvrirez que les mines ont été construites avec une combinaison unique de technologie de pointe et un creuset de travailleurs en provenance de toute l'Europe. Plus important encore, vous comprendrez mieux comment les mines de charbon wallonnes sont devenues l'une des premières étapes ouvrant la voie à l'évolution des mines en Europe, en rendant plus délibéré le mélange des travailleurs de tout le continent afin d'étendre les connaissances techniques et faire de la sécurité une priorité absolue.